Mon blog, mes passions, ma vie... Poursuivre sa route...



mardi, janvier 18, 2011

Mardi 18 janvier 2011

 

Un petit tour au jardin…

P1130637 P1130642 P1130646

 

Brume du matin

 
P1130632

Pie

P1130659 P1130728 P1130741

Bourdon noir

Pive

Criquet

     

 


 

POEME DU BONHEUR  

On se persuade souvent soi-même que la vie sera meilleure après s'être marié, après avoir eu un enfant, et ensuite, après en avoir eu un autre...

Plus tard, on se sent frustré, parce que nos enfants ne sont pas encore assez grands et on pense que l'on sera mieux quand ils le seront.

On est alors convaincu que l'on sera plus heureux quand ils auront passé cette étape.

On se dit que notre vie sera complète quand les choses iront mieux pour notre conjoint, quand on possèdera une plus belle voiture ou une plus grande maison, quand on pourra aller en vacances, quand on sera à la retraite...  

La vérité est qu'il n'y a pas de meilleur moment pour être heureux que le moment présent. 

Si ce n'est pas maintenant, quand serait-ce?  

La vie sera toujours pleine de défis à atteindre et de projets à terminer.

Il est préférable de l'admettre et de décider d'être heureux maintenant qu'il est encore temps.

Pendant longtemps, j'ai pensé que ma vie allait enfin commencer, ' La Vraie Vie! '

Mais il y avait toujours un obstacle sur le chemin, un problème qu'il fallait résoudre en premier, un thème non terminé, un temps à passer, une  dette à payer.  

Et alors la vie allait commencer ! ! ! !

Jusqu'à ce que je me rende compte que ces obstacles étaient justement ma  vie.

Cette perspective m'a aidé à comprendre qu'il n'y a pas un chemin qui mène au bonheur.

Le bonheur est le chemin.

Ainsi passe chaque moment que nous avons et plus encore : quand on partage ce moment avec quelqu'un de spécial, suffisamment spécial pour partager notre temps et, que l'on se rappelle que le temps n'attend pas.  

Alors, il faut arrêter d'attendre de terminer ses études, d'augmenter son  salaire, de se marier, d'avoir des enfants, que ses enfants partent de la maison ou, simplement, le vendredi soir, le dimanche matin, le printemps, l'été, l'automne ou l'hiver, pour décider qu'il n'y a pas de meilleur moment que maintenant pour être heureux.

 
LE BONHEUR EST UNE TRAJECTOIRE ET NON PAS UNE DESTINATION !

Il n'en faut pas beaucoup pour être heureux.

Il suffit juste d'apprécier chaque petit moment et de le sacrer comme l'un des meilleurs moments de sa vie….

 

  • La source de ce poème est inconnue, il apporte de la chance à qui le transmet.

 

12 commentaires:

  1. *** Oh ! que j'aime cette publication Claude ! Ce poème est sublime et il est si vrai !!!!
    Si nous apprécions chaque moment du présent à sa juste valeur nous serons heureux ... rien ne sert d'attendre demain et après-demain !!!!

    Merci à toi Cher Claude ! ton post est fort judicieux !!!!!

    J'aime beaucoup tes photos, la petite balade dans ton jardin est un réel plaisir !!!! :o)
    La photo du pissenlit ... trop belle !!!!!! :o)

    Mille fois merci Claude !!!! GROS BISOUS et bonne journée à toi !!! :o) ***

    RépondreSupprimer
  2. Claude bonjour
    Merci pour ce poème c'est très beau merci.
    Je vois que tu as ma pie et je pense qu'elle a bien trouvé sa place chez toi.
    Elle est magnifique mais chez moi elle parle sans cesse tu sais.
    DOnc si j'ai envie de parler, je passe la voir sur ton blog. Si tu es ok!!!
    La fleur de pissenlit et bien j'aime sa couleur
    . Et si je ne vois pas de soleil, je peux regarder cette fleur (JAUNE) c'est le bonheur je trouve.

    Elles sont si belles tes photos puis il faut dire que c'est notre garrigue notre région.
    Tu as bien raison de mettre ces photos.
    Une pigne de pain j'adore aussi mais je préfére manger les pigeons et en faire aussi des tartes. TU aimes les pigneons CLAUDE!!!
    France te dis bye bye car elle va se faire un petit café.
    Ensuite j'ai de quoi faire dans la maison. FLO est en cours et il sera de retour vers 12.30 donc il passera te dire bonjour.

    B
    I
    S
    O
    U
    CLAUDE

    RépondreSupprimer
  3. tu as notre pie claude c'est beau tes photo tu sais je suis rentré super

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour à tous

    Flo : Merci pour le passage, fini les cours, il y a du vent et il fait moins chaud, mais nous avons le soleil...

    France : Oui tu peux passer quand tu veux pour discuter et voir la fleur de pissenlit, il fait moins bon dehors avec le vent...

    Nancy : Oui il faut prendre le temps d'apprécier le moment que nous vivons, arrêter de courir après des chimères...

    Passez un bon mercredi, je passe vous voir dans l'après-midi "Bisous"

    RépondreSupprimer
  5. elle est belle ta pie claude
    elle regarde ce que tu fais

    RépondreSupprimer
  6. Claude bonjour
    mes mains sont congelées il fait froid ce matin et ce vent. J'ai froid alors je vais me trouver un gros pul il le faut je pense.
    Je ne sais pas ce que tu es en train de faire mais je te souhaite une belle journée
    Attentino au vent BISOU

    RépondreSupprimer
  7. CLAUDE je vais bien aussi. OUI trop de vent ce matin. Impossible de faire quelque chose dans
    le jardin. Mais le ciel est bleu. Pas grave faudra encore attendre.
    Je n'ai pas de reportages à regarder alors je ne
    regarde pas la télé. Seulement le soir et encore. Je crois que je préfére mes livres à la télé. Car faut voir encore les films sur l'écran.
    Enfin. Tu t'occupes de ta maman mais tout est en ton honneur CLaude. C'est important de l'aider. Puis elle n'est plus jeune comme toi.
    C'est marrant car nous pensons tj à la même chose. Alors je passerai voir ta lune chez toi.
    COMME d'ab.
    Je te laisse je vais essayer de retrouver
    une photo BISOu

    RépondreSupprimer
  8. claude je mange a la maison la cantine pas bon du tout bisou c'est flo je pe pas me connecter

    RépondreSupprimer
  9. Claude coucou tu as pas froid toi ?
    Je vais faire les devoirs et voila bisou

    RépondreSupprimer
  10. bonsoir a la pie et à toi. Je vais boire untruc chaud

    RépondreSupprimer
  11. DUR la vie avec en plus une petite sieste
    BISOU Claude

    RépondreSupprimer